mercredi, février 06, 2008

Je ne suis pas pour me moquer...

...du malheur des autres, mais parfois...Il y a de quoi ....

Vous avais-je raconté que ma voisine s'était plainte de moi et de ma façon d'éduquer mes mômes?

Entre espionnage et menaces de sa part( d'appeler les services ad-hoc), et caractère infernal de mes mômettes, fatigue intense pour moi, je n'en sortait plus et effectivement quand je gueule, ca passe au travers des murs( rassurez-vous tout va beaucoup mieux!!)

Et donc ca a bien duré plusieurs mois.... que je t'espionnes... que je te surveilles....que je te menaces....
Et moi de ne pas répondre, de ne rien dire, mon homme est allé la trouver pour lui rappeler qu'elle a eu des mômes aussi ( mais oups, c'est vrai: ce n'est pas elle qui les avait élevés...) puis n'en pouvant plus on a fait appel à l'agent de quartier... Qui s'est déplacé, nous comprenant bien...
Ca c'était un peu tassé, on se niait "gentiment" lors des beaux jours...
Et puis un jour... on voit du mouvement à côté: de la visite en veux-tu en voilà, du va-et-vient entre voisins, Frangine et moi qui prenions le frais sur le perron:
" Bonsoir *grand sourire*..."
-Eux:" "Bonsoir" * grand sourire mais tête bizarre*...
Autre voisin;" Bonsoir, il a fait chaud aujourd'hui , hein..."
- Oui pfiou... allez bonsoir..."

Et que ca rentre, et que ca sort...
Pas d'autres commentaires...

Le lendemain, mon homme rentre blanc comme un linge du jardin.
Se plante devant moi, me dit, très sérieusement:
-Devine quoi ??
- heu.. mouhahahaha( réellement mdr) ch'ais pas moi... tu t'es embroché avec le râteau, la voisine est morte, le...
- Oué...
- Oué "quoi ?"
- La voisine est morte, hier soir...
- GLOUPS

Je me suis sentie mal. Mais mal. Comme un peu coupable...Pourtant , moi , j'avais rien fait, je ne lui ai jamais répondu, je ne lui ai retourné aucune de ses insultes( "folle", "bonne à enfermer", "hystérique", "incapable",...)

C'était en juillet dernier, elle est décédée d'un arrêt du cœur, en très mauvais état suite à ces " super régimes" avec des pilules coupe-faim, son cœur ressemblait à une éponge il parait. Incapable de pomper. Les pompiers( au bout de la rue où elle se trouvait ) sont arrivés en 2 minutes, et l'ont choquée 7 fois.
Je ne lui souhaitait pas ça. Vraiment pas, d'autant plus qu'elle laisse une mineure et 2 grands.
Heureusement qu'ils sont autonomes et très fort.







Mais j'ai la paix.

3 commentaires:

Mlle Gima a dit…

En même temps, on ne sait pas ce que tu auras comme futurs voisins...

HopHop a dit…

Coucou!
Bin ils ne sont pas partis, elle était propriétaire de sa maison. Donc son fils y réside encore, ainsi que sa petite soeur.
Qui eux, sont très agréables.
Ils supportent les humeurs de mes filles, je supporte leur films qui gueulent et le Djembé du fils.
Bref ca roule .

;)

Gudulle a dit…

On dirait une histoire de Pierre Bellemare ton machin...